Que faut-il savoir à propos d’un hébergement WordPress ?

hebergement

À voir de loin, gérer un site WordPress parait plus simple que tout. Or, ce n’est que la pointe de l’iceberg, tout au fond se passe le plus grand et le plus compliqué du travail. Mettre en place un site WordPress demande plusieurs étapes à suivre. Vous avez le design à concevoir, les contenus à mettre en place pour le référencement et le plus important c’est par rapport à son hébergement. Quelles sont les possibilités sur la disponibilité de l’hébergement ? Lequel choisir parmi ces innombrables choix ?

Les critères à tenir comptent pour pouvoir héberger un site WordPress

Avant d’envisager de choisir entre un site WordPress et un site classique, il faut mettre un point sur certains critères. Un site WordPress n’est pas comme les autres sites. Il nécessite des conditions particulières quant à la configuration de votre serveur. Vous pouvez trouver un hébergement WordPress pas cher du moment qu’il répond à la configuration requise suivante :

  • Votre serveur doit supporter la fonction PHP et MySQL
  • Avoir une base Linux avec Apache ou LiteSpeed
  • Possède la fonction « mod_rewrite » pour le nettoyage des URL’s
  • Avoir une mémoire script supérieure ou égale à 32MB

Ce sont les configurations minimales qui vous permettront déjà de contrôler un site WordPress. Sachez qu’il existe d’autres éléments qui pourraient améliorer la performance de votre site. Néanmoins, avec ces critères, vous avez l’embarras du choix sur le type d’hébergement disponible.

Quel hébergement serait le plus adéquat pour un site WordPress ?

Les plus courants parmi les hébergements supportant un site WordPress, vous avez deux choix qui s’offrent à vous. Ces deux types d’hébergement sont totalement différents que ce soit au niveau de la performance ou de la gestion.

Vous avez l’hébergement mutualisé ou partagé. Pour 3 à 4 euros par mois, vous avez la possibilité d’héberger votre site WordPress. Vu le coût, il est tout à fait normal qu’un site nouvellement créé, le titulaire du compte fasse le choix d’investir dans cette option. Néanmoins, il faut savoir qu’il n’est pas tout à fait de ce qui est le plus performant. Avec un serveur mutualisé, vous serez parmi les autres sites qui louent en colocation un même serveur. Si parmi ces sites, il y en a qui bouffe trop de bande passante, les autres se contenteront alors, de ce qui en reste. Ce sont les petits inconvénients avec un hébergement mutualisé. Il faut comme même être conscient que pour débuter, sans connaitre ce qui sera l’avenir de votre site, 4 euros par mois ne sont pas si forts payer.

De l’autre côté, vous avez l’hébergement dédié. Si vous constatez une évolution sur votre site WordPress, vous pouvez toujours envisager de vous basculer vers celui-ci. Ce type d’hébergement est beaucoup plus intéressant. Il a plus de performance au niveau technique et offre plus de flexibilité et de fluidité à votre site. Lorsque vous atteignez quelques milliers de visiteurs par mois, c’est le moment de reconsidérer votre choix. Sachez néanmoins qu’un hébergement WordPress est 5 fois plus cher qu’un hébergement mutualisé. Vous devez étudier toutes les options et analyser la situation pour savoir exactement si votre site mérite de tels investissements.